QUAND J’AVAIS CINQ ANS, JE M’AI TUÉ

D’après Quand j’avais cinq ans je m’ai tué de HOWARD BUTEN
Traduit et adapté par JEAN-PIERRE CARASSO

Mis en scène par CÉCILE FRAISSE-BAREILLE
Avec FLORENT CHAPELLIÈRE, MARINE DUSÉHU, THOMAS FAVRE / ZOUMANA MEITÉ, PERRINE GUFFROY, CÉCILE MÉTRICH
Scénographie ÉMILIE ROY
Lumière PIERRE DAUBIGNY
Son et musique JEAN-CHARLES SCHWARTZMANN
Costumes SONIA BOSC
Mouvement ÉMILIE YANA
Dramaturgie MARION BOUDIER
Chargée de production/diffusion GAËLLE ABOUT

POUR TOUT PUBLIC A PARTIR DE 10 ANS.

Coproductions L’APOSTROPHE – SCÈNE NATIONALE DE CERGY-PONTOISE ET DU VAL D’OISE et LE PÔLE CULTUREL D’ERMONT
Avec le soutien de  l’ADAMI et du CONSEIL GÉNÉRAL DU VAL D’OISE


Gilbert aime Jessica.
Jessica aime Gilbert.
Ils ont 8 ans.
Mais Gilbert est ici.
À la Maison d’enfants les Pâquerettes, une institution spécialisée pour enfants atteints de troubles psychiques et mentaux.
Il attend une lettre de Jessica.
Mais elle n’arrive pas.
Car il est ici à cause de ce qu’il a fait à Jessica.
Qu’a-t-il fait ?
Est-il atteint d’une pathologie mentale ?
Est-il fou ?

Quand j’avais cinq ans, je m’ai tué, Howard Buten. Traduction de Jean-Pierre Carasso, éditions du Seuil, 1981.


De nationalité américaine, Howard Buten a plusieurs vies. Dans une, il écrit, dans l’autre, il tente de comprendre les enfants autistes et de les soigner, dans une autre, il est clown. Buffo. Il s’incarne et se réincarne. Il cherche perpétuellement sa place sans jamais vouloir l’affirmer, ni la stéréotyper ou la mettre dans des cases.

Chercher ma place. Ce que je fais aussi. Perpétuellement. Et ce roman d’Howard Buten me touche au plus profond de cette problématique. Ce que nous sommes ne se résume pas en un mot, ni en un état ou en un lieu. Nos identités sont complexes, composites car constituées d’une multitude de couches qui s’imbriquent les unes aux autres.

Son roman Quand j’avais cinq ans, je m’ai tué est pour moi un parcours poétique, d’un être déraciné en quête de sens. L’histoire se passe à la fin des années cinquante, à Détroit, dans le Michigan, aux États-Unis, et me plonge et replonge dans le monde de l’enfance, ses non-dits et sa pudeur. Dans une émotion brute, directe et juste. Des sentiments pleins et entiers. Un regard de l’adulte sur l’enfant et de l’enfant vers l’adulte en dehors de tous stéréotypes. La différence est vécue ici comme la seule issue pour la construction de soi.

Ce texte est est lui-même constitué de couches d’écriture et de réécritures. Howard Buten l’a écrit dans sa langue maternelle, en anglais sous le nom de Burt. Le prénom du héros. Dans Burt on entend « hurt », celui qui est blessé, qui souffre. Le traducteur, Jean-Pierre Carasso, a changé le prénom, Burt est devenu Gilbert, prénom d’origine germanique, Gilbert signifie « digne de confiance ». Comme titre, le traducteur a choisi « Quand j’avais 5 ans, je m’ai tué ». Titre que je garde aussi pour la création théâtrale,  la faute de français me renvoie à toute la symbolique d’un tel acte.

A cette traduction s’ajoute l’adaptation théâtrale du traducteur lui-même, adaptation de laquelle je suis moi-même partie, que j’ai coupée, raccourcie et distribuée pour ensuite la mettre en scène, l’écrire scéniquement. Pour moi, les logiques de l’histoire et de ces réécritures se sont construites théâtralement à partir d’un dispositif scénique bi-frontal et d’une distribution chorale de parole plutôt que d’une distribution des rôles.

 


CALENDRIER

MAI 2015
Théâtre de Jouy – Jouy-le-Moutier (95)
. le mercredi 6 mai 2015 à 20h30 / représentation tout public
. le jeudi 7 mai 2015 à 10h00 et 14h30 / représentations scolaires
La Merise – Trappes (78)
. le mardi 19 mai 2015 à 19h30 / représentation tout public – Ouverture du Festival Banlieues’Arts

. le mercredi 20 mai 2015 à 10h00 / représentation scolaires

FÉVRIER 2014
Salle Jacques Brel, Gonesse (95)
. le 12 février 2014 à 19h00 / tout public
. le 13 février 2014 à 14h00 / scolaires
. le 14 février 2014 à 9h30 et 14h00 / scolaires

JANVIER 2014
Figuier Blanc, Argenteuil (95)

. le 29 janvier 2014 à 15h00 / tout public
. les 30 et 31 janvier 2014 à 10h00 et 14h30 / scolaires

DÉCEMBRE 2012
Espace Sarah Bernardt, Goussainville (95)

. les 11 et 12 décembre 2012 – 3 représentations

MAI 2012
Théâtre des Louvrais, Scène nationale de Cergy-Pontoise et du Val d’Oise
en partenariat avec le Centre Culturel de Jouy-le-Moutier
. du 2 au 5 mai 2012 – 5 représentations
Théâtre Jean Vilar, Vitry-sur-Seine (94)

. les 10 et 11 mai 2012 – 3 représentations

MARS 2012
Création au Théâtre de l’Aventure, Ermont (95)
. du 6 au 9 mars 2012 – 5 représentations