Saxifrages

Rafaëlle Jolivet : « J’avais trois ans en 68. Cinquante ans que les murs ont pris la parole, que sous les pavés la plage, qu’il est interdit d’interdire… À la maison aussi, les enfants écrivaient sur les murs… 68, c’est mon ADN. Enfin, c’est pas si simple… et le chemin a été long…

Ces voix font la révolution aujourd’hui parce qu’enfin je suis prête à les entendre et à les faire entendre. Aux enfants d’aujourd’hui et aux enfants d’hier, aux adultes d’aujourd’hui et aux adultes de demain. Ces voix, par ricochets, éveillent le désir de faire communauté, de faire ensemble exister cet imaginaire… celui qui rend la vie plus vivante.
Cécile, la metteuse en scène de Saxifrages, Séphora, Diane, Marion, Maud et David, les comédien.ne.s qui portent la parole des personnages, n’étaient pas nés au moment où se passe cette histoire : en 68, ils en étaient à – 10 ! Ça veut bien dire que ces personnages se glissent dans tous les âges et les traversent malicieusement pour faire entendre leur voix d’enfants comme on joue à faire des ricochets sur l’eau ».

Découvrez les étapes de la création :

La parole est à l’enfance

Chut ! On rêve !

ADN 68

Photo Jérôme Gorin