Saxifrages

Comment vit-on quand on a vingt ans dans un monde dont on ne connaît ni les codes, ni les lois implicites ni la violence ?
 

Margaux a grandi dans un idéalisme du partage et se retrouve projetée en classe prépa, confrontée à la dure réalité de la sélection.

Mais où sont passés ses amis d’enfance ? La communauté a éclaté quand sa mère a fait une tentative de suicide ; avec Capucine, sa sœur, elles ont dû quitter les autres : Camille, Lola et Mickaël… pour retrouver leur père sur les plateaux du Larzac. Tout a changé pendant ces dix années. Que sont devenus les amis d’enfance et leur rêve commun ? Un bonheur est-il encore possible ? Margaux s’interroge sur son choix, et imagine la trajectoire des autres : comment chacun affronte une réalité qui ne laisse guère de place à l’utopie collective.
Margaux revient sur cette enfance un peu particulière où les adultes les laissaient pousser comme des « herbes folles » au nom de la liberté, au nom de l’imaginaire, au nom du bonheur… À vingt ans, ces herbes folles sont devenues des saxifrages, elles poussent entre les pavés et se frottent au tranchant du réel. Leur vitalité parviendra-t-elle à renverser l’ordre établi ? Rien n’est moins sûr, mais leur enfance partagée est le gage de retrouvailles fertiles.

Saxifrages est une création théâtrale qui reprend trois textes de l’autrice Rafaëlle Jolivet – Les Herbes folles, Saxifrages et Rhizomes – pour tisser une dramaturgie qui, partant du présent, fait remonter à la surface un jeu de rétrospections en miroir : choralité entre les voix de l’intime et celles du collectif, choralité entre les voix du présent et celles du passé. Le groupe est confronté au rôle que chacun a joué et à ce qui s’est noué entre eux au moment de leur séparation. Cette réappropriation de l’enfance comme champ des possibles, comme lieu de contestation joyeuse, permet de comprendre son présent pour mieux se l’approprier. A travers cinq personnages qui ont dix ans dans Les Herbes folles, vingt ans dans Saxifrages, et la trentaine dans Rhizomes, l’écriture explore et questionne l’idée de « communauté » et de collectif dans une société individualiste et libérale.

Découvrez les étapes de la création :

Lecture publique

La parole est à l’enfance

Chut ! On rêve !

ADN 68


Présentation dans le cadre d’Attention travaux ! proposé par le Conseil départemental de l’Essonne
le mardi 19 février 2019 à la salle Jacques Tati, Orsay (91)

Lecture publique
le vendredi 11 janvier 2019 au 100 établissement culturel et solidaire Paris 12ème 


Présentation dans le cadre de l’aide au préachat d’ARCADI
le mardi 06 novembre 2018 à l’ECAM Espace Culturel André Malraux – Le Kremlin-Bicêtre (94)